La Méridienne

lameridienne

est une fenêtre ouverte sur la sécurité, l’écoute et l’espoir

Conseil d’administration et équipe de travail

Le conseil d’administration est composé de 7 femmes du milieu, soucieuses d’offrir des services de qualité aux femmes et enfants qui font appel aux services de La Méridienne. Par leur sens des responsabilités, elles assurent la saine gestion de l’organisme.

L’équipe de travail est composée de travailleuses dynamiques et professionnelles, toujours prête à relever de nouveaux défis afin d’améliorer les services et faire rayonner La Méridienne à travers la région.

Toutes ces femmes par leur engagement, leur ouverture et leur dynamisme font de la lutte à la violence faite aux femmes, leur priorité.

Historique

Au Printemps 1989, par le biais d’un programme de subvention du gouvernement fédéral (et de la SCHL),  le financement nécessaire pour la construction d’une maison d’hébergement à Weedon de 10 places est alloué. Un premier conseil d’administration est formé et les travaux de construction débute.

En Septembre 1989 a lieu l’inauguration officielle de La Méridienne. Les administratrices procèdent à l’embauche d’une équipe de travailleuses et accueillent une première famille, une mère accompagnée de ses cinq enfants.

L’année suivante, La Méridienne prend la décision de rejoindre le Regroupement provincial des maisons d’hébergement du Québec. Elle adhère ainsi à la charte d’intervention féministe. Depuis ce temps, une travailleuse siège au conseil des régions, en alternance avec les autres maisons d’hébergement pour représenter la région de l’Estrie.

En 1992 l’intervention jeunesse fait son apparition. Des recherches démontrent l’importance des traumatismes que vivent les enfants dans les situations de violence conjugale et l’importance d’intervenir auprès des enfants. La Méridienne fait l’embauche d’une intervenante jeunesse qui reçoit la formation spécifique de son Regroupement provincial.

Il faudra attendre 2003 pour que le gouvernement du Québec finance l’ensemble des services de la maison. Quelques années plus tard, les demandes de services en externe se font de plus en plus grandes. L’équipe prend donc la décision de se rendre plus accessible en instaurant des points de service, en collaboration avec les CLSC, les écoles et les centres communautaires de la région. La Méridienne commence alors à se déplacer pour aller à la rencontre des femmes et des enfants qui ont besoin d’aide et qui ne souhaitent pas venir en hébergement.

En 2010, les besoins augmentent et se précisent. Le nombre de travailleuses augmente et le manque d’espace devient criant. Commence alors la réflexion d’un projet d’agrandissement visant l’amélioration des aires communes des femmes et des enfants et aussi des travailleuses. La Méridienne a aussi l’intention de rendre la maison accessible aux personnes à mobilité réduite.

Une demande de projet d’agrandissement est alors présentée à la SHQ avec l’appui de l’Agence de Santé et de Services Sociaux de l’Estrie. La demande est acceptée et 24 ans plus tard, le 26 septembre 2013, La Méridienne procède à une deuxième inauguration officielle de sa nouvelle maison agrandie et accessible à toutes.

En 2015, La Méridienne se fait plus active dans la recherche de financement. Elle présente plusieurs projets à la Fondation Solstice, à la Fondation Canadienne des femmes et à Condition Féminine Canada. Deux de ces projets sont acceptés (le projet « Trajectoires » par la Fondation Solstice et le projet « Améliorer l’accessibilité aux services pour les femmes immigrantes victimes de violence conjugale » par Condition Féminine Canada) ce qui représente de nouveaux défis que l’équipe est fière de relever.

Depuis ce jour, La Méridienne ne cesse de mettre tous ces efforts à l’amélioration de ses services pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale.

 

La Méridienne

  • Équité
  • Autonomie
  • Paix
  • Transparence
  • Alliance
  • Égalité
  • Solidarité
  • Respect
Quitter rapidement Effacer mes traces